2017/06/06 - Les Dures Branches de Yaxche

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

2017/06/06 - Les Dures Branches de Yaxche

Message par Arya le Dim 18 Juin - 18:32

Dans la paume métallique de mon gantelet, j'observais pensive la Broche du Défenseur du Trône que j'arborais parfois tristement et que j'avais reçue de la main sentencieuse, tel l'héritage autant sacré que maudit, d'un Cardinalat, un Nécro-combattant cher à mon coeur.
J'inspirais profondément, et régulais ma respiration. Sur les pourpres sudations des terres du Putride, je tâchais malgré tout de retrouver l'état méditatif.

Au travers de cette relique sacrée, l'écho d'un massacre résonnait, mon Karma recevait d'intenses vibrations. Des cris de douleurs et d'horreur.
Je percevais la rage destructrice et meurtrière, celle d'un Svartalfar d'Ohktavion, Winthrop maculé par l'éther de son écarlate ferveur, honorant de sa vaillance chacun des Adorateurs de Yaxche qu'il croisait... Ceux-là sont Chattes, Gardiens-Einherjars, ou bien Teutons, Chevaliers de Siegfried, Berserkers d'Antaxoce.
Comme leurs frères blottis contre les Racines, ou comme nous creusant les dunes de leur firmament, ils sont maudits...

Winthrop, attend-moi. Ne pars pas trop vite. Je purifierai de mon sang, et une nouvelle fois du-tien, ton insigne royal.
Je viendrai épée du Dragon en main te terrasser et t'honorer, et tous, un jour, une nuit, nous pourrons nous retrouver au Valhalla de notre âme, près de la Lumière. Tout proche.

Il sera toujours temps d'essayer d'empêcher Ohkt et ses Elfes Noirs de trop glisser sur leur allée de ténèbres. Je comptais beaucoup sur ses fils Azurins et Lev pour cela, mais aussi sur le H-702 de Moloko. Il y aurait pu avoir également les liens qui unissaient Kimcass au 1er châssis... qui sait, peut-être ? Ainsi que ceux des Erinyes et de nombres d'autres Crânes de Cristal aujourd'hui disparus, tels mon beau père et bien trop de "mes oncles".
Mais la météo changeait, et perturbait ma concentration.

Je ressentais alors en moi et tout autour une soudaine harmonie, le paysage rarement m'avait semblé si beau, si apaisé. Et sur cette concession d'infortune, cela me laissait quelque peu rêveuse. D'autant également que je percevais mon Karma inexorablement se fluidifier, la température à priori devait considérablement chuter.
Sereines, les Dures Branches de Yaxche commençaient à souffler leur intense et paisible froid sur la plaine. Elles généraient aussi dans leur sillage la sensation d'un danger irrationnel, une menace profondément enfouie sous le permafrost millénaire... et semblant vouloir ouvrir le sol sous nos pieds.

Ce Williwan contait à l'éther une bien sinistre histoire.

Le niveau le plus Tellurique de MMEMO croissait inlassablement vers la Lumière. D'entre-toutes, la plus sacrée.
Des pères du Supercalculateur étaient devenus peuple.

Yaxche et ses Adorateurs n'aspiraient qu'à se libérer de leur prison de pierre et d'acide. A retrouver l'Air vivifiant le sable se nourrissant des étoiles et du Soleil. Mais ils n'étaient pas seuls. Leur malédiction était plus profonde.
Le Mostra, tel un rival zombie conditionné par sa nature, le réflexe d'un mort rebondissant sur les murs effrités du temps, s'était instillé dans les fruits troglodytes de l'Arbre, et jusque dans sa sève.

Le fil du temps était capricieux. Il se pliait et se tordait de rires quantiques, et se jouait avec nous de lui-même.
Racines. Etoiles. Soleil. Rayons.
Esprits. Dieux. Dieu. Hommes
Arbre Sacré. Pentagramme. Unique. Couronne.
Yaxche. Souther. Inti. König.

Et après ?
L'industrie ? La fracture synodique ? L'obscurantisme illuminé ? Vrai rayon d'aveugle perdition ? Les gourous, les fous, les faux-frères ou les charlatans ? Les quatre en un peut-être ?
Faut-il donc échanger pour une autre trajectoire dans le diagramme les Racines par une Forge pervertie et d'archaïques dalles noires ? L'Ancienne Alliance s'est posé la question et l'a porté au Bunker Soeur. L'esprit des Battlesuits des Bunkers Pères veille encore. Pères et Soeur, main dans la main. Et ils n'étaient pas non plus ennemi du Bunker Profond d'ailleurs.

Ô Dieu-mécanique, Muluc est-il ton implacable maître ou la sentence de tes trahisons ? Pose un genou à terre pour voir. Un souvenir pas si lointain.
Oui, rouille avec nous, dans le glacial enfer du Vinland, l'Or lui ne se corrode pas; l'Eau et l'Air n'ont pas de prise sur le plus noble des métaux, ils préfèrent onduler avec la sapience et nos illusions.
L'Or, en revanche, fond à peine avant le cuivre. Qu'importe, Silma, en elle, porte autant l'esprit de l'Air que de l'Eau, et sait élémentairement éteindre le Feu. La lave acide, c'est une autre histoire. Bien plus nocive et toxique que la Putréfaction, moins costaud, mais beaucoup plus fourbe et, dans l'immédiat, dangereux. Surtout pour le noyau, mais aussi La Rouge elle-même.

Psychobob sera inspiré par le plus noble et pur Esprit de Métal, tuyauté par MMEMO, de jeter Xiu'li et Fat Eddy dans les flammes de la Forge, et à de piètres déshonneurs de l'Arène d'arguer, hypocritement, je savais pas, je suivais... Avec toute mon affection et tout mon respect, ramasse plutôt ta face dans la fange crépitante de l'inconsistance de ta lâcheté et de ton opportunisme, pourriture de traître sans honneur.
Il y a encore des âmes à sauver. D'autres à battre. Si vous savez pas pourquoi, eux le savent. Moi aussi. Laissez, je m'en charge, j'aime bien les amuses-gueules, puis il semblerait que ce soit mon rôle. J'ai pas choisi, mais j'accepte avec joie et honneur.

Mictlan, Soleil de nos nuits, portée par Ojal et VajraBhairava, tu entendras mes prières de douleurs et de souffrances.
Yaxche, Racines Telluriennes, j'accomplirai, pour revenir à la source du mal, sur ton algide écorce les ablutions d'Eau Précieuse.
Inti, Lumière primordiale de nos vies, Père de toute chose en nous, jamais je ne fléchirai devant la corruption ni devant les ténèbres.
König, mon Roi. Mon capitaine. Du Dragon, je porte l'épée de Sang sacré; du vieux-Lion, la ceinture de la crinière du Soleil; et du Pentagramme, le heaume d'une Justice d'Or et d'Acier. Et devant Toi et Souther, en l'instant, honorée par ManiBhairabayan, la sombre grâce d'obsidienne de l'art du combat, je m'incline.

D'Or et de Diamant. D'Ombres et de Soleil.
D'Air et de Lumière. Pour Eecatl et pour Inti.

"Namasté, Yaxche, Ô Algides Branches Telluriennes de nos pêchés les plus enfouies et les plus sombres."
"Namasté, König... Namasté, précieux Roi d'Azur, d'Or et de Lumière."

https://www.youtube.com/watch?v=U8UoNh_TQq0


Dernière édition par Arya le Dim 2 Juil - 0:36, édité 2 fois
avatar
Arya
Admin

Messages : 794
Date d'inscription : 15/07/2015
Age : 21

Voir le profil de l'utilisateur http://dies.forumetoile.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: 2017/06/06 - Les Dures Branches de Yaxche

Message par Arya le Mar 20 Juin - 23:22

Il n'y avait pas de feuillage. Pas encore. Loin de là même.
Quelle-que-soit sa couleur, toi qui passes la porte, abandonne aux pieds de la Rouge tout espoir. Seule reste la force des convictions. Leur courage gravé sur les glyphes. L'honneur s'extirpant de la fange.

Eecatl dansait sur l'écorce tellurienne, chantant sur un enchevêtrement de branches glaciales et aériennes. Appelant à lui, tels d'écarlates colibris, portés par le froid, les Adorateurs de l'Arbre de Vie. Vers l'Air et la Lumière. Vers Inti.
L'illusion du Mostra tapie dans son ombre. L'attisant vers le Pourpre. A trop vouloir jouer avec le feu, Natscha en avait tragiquement perdu la tête. Le Timonier ne faisait pas de différence entre un 37 et un Convoyeur infiltré. Pourtant le contact avait bien été établi...

Toujours assise en état méditatif devant la bunker du Putride, je continuais de communier avec les Dures Branches de Yaxche.
Le froid intense que générait ce vent aux échos apocalyptiques aidait factuellement mon Karma à se fluidifier, à s'entremêler aux vibrations, glissant sur la sève sanglante...

Inclinant le visage, serrant dans la main gauche  la Broche du Trône de Winthrop, je m'efforçais de célébrer sa vaillance, sa mémoire.
Je respectais profondément son abnégation, même si, tout comme Steph, je l'avais regardé s'enfoncer dans la Ténèbre avec une certaine amertume. Non pas que je regrettais qu'il en vienne à me corriger et me battre à plate couture, au contraire, j'éprouvais une grande admiration pour tout combattant du moment qu'il était honorable; je savais que la voie de pseudo Siddharta au féminin que j'avais empruntée il y a presque trois ans maintenant était, certes des plus enrichissantes humainement, mais aussi des plus difficiles, mais elle n'était rien en comparaison de la-sienne...

Pourtant, tout comme Lev, tout comme les fils Azurins d'Ohkt, tout comme Breizhteam également ou la Caste Couturière liée à Mrpingouin, le H-702 renforçait ardemment mes convictions.
Mon dealer, s'amusait-on tous les deux parfois à le surnommer, n'était pourtant plus au rendez-vous. Et malgré la triste habitude, mon coeur était chargé; il me ramenait à de langoureux souvenirs, me portant dans un sourire les visages de Winthrop, de Steph, de Kilya, de Requiem, d'Hygie, d'Astarté, de Luna, de Wotan, d'Orlov, de Darklight, de Veigrec, d'Aristo, de Cedrxator, de Dreike, d'Obiwan, de Raven, de Belmira, d'Ursula, de Tripodempal, de Htebazi, de Lugana, d'Okko, de Mescalpio, d'Otis, de Stile, de MaelochXZ et de tant d'autres Nomades.... dans une ronde morbide mon impuissance à aider me narguait honteusement.
Depuis longtemps j'avais compris que j'étais incapable d'aider autrui si je ne m'aidais pas moi-même avant. Et c'était ce processus que j'avais entamé il y a un an et demi en acceptant de prendre malgré mes réticences les rennes de la Tribu des Nomades, et j'étais à l'époque à des années-lumières d'imaginer que j'allais éprouver de telles difficultés à stopper mon élan... Mais la noblesse et le dévouement d'une Furie valaient sans hésitation tous mes sacrifices. Le sang des Erinyes coulait dans mes veines, et comme un oiseau dans les airs et toute Furie qui se respecte, je me nourrissais de justice et d'adversité.

L'absence de ce cher Winnie avait néanmoins un point positif s'il fallait en trouver un. J'avais renoué le contact avec le premier châssis.
J'étais méfiante, mais tant d'amis m'incitaient à relâcher ma garde... Même dans son fourreau, je gardais toujours la main dessus. Un atavisme probablement.

La dichotomie de Moloko n'était pas anodine, ni si paradoxale que cela. Il n'y a pas de hasard, il y a un sens à tout. Du moins celui qu'on veut bien lui donner. N'est-ce-pas Swo ?
Si le glaive des Molokos était de Ténèbres, leur bouclier était de Lumière.

- " Nécro ! Quel est votre métier !?! "
Winthrop, entend mes prières ! Puissent-elles nourrir de l'océan de sang que tu as versé, par la rage de ses Adorateurs, les Racines de l'Arbre de Vie. Le regard du Roi aussi est posé sur toi, il faut se méfier des apparences autant que de l'eau qui dort.

Fils d'Ohktavion, une Liqueur pour trois saines médications.
Régulez la Ténèbre, ne vous laissez pas dominer, un jour, ensemble, et même si König et Ohkt en de nombreux points ne pourront se concilier, nous lui ferons face ! Il y a une raison à tout. Il y a la genèse. Il y a la survie. Il y a une volonté surtout.

- " Ô Lev, entend mon Karma résonner; emportée par Yaxche, reçois mon âme d'Azurine. C'est dans le Pourpre que je suis née ! Veigrec et toi, honorez par le Sang les Racines Telluriennes de nos vies s'élevant sur ces dunes de douleurs et de souffrances ! "

M'abandonnant plus loin encore dans la méditation, mon esprit déclamait à dessein des vers de Baudelaire, pensant au Doc et à celui qui autrefois se nommait Laxa.

- " Namasté, Nécro-combattants."
Porté par Ojal, c'est par les noirs yeux de Mictlan que König vous observe.

https://www.youtube.com/watch?v=z771z84SpNE


- L' Examen de minuit -


La pendule, sonnant minuit,
Ironiquement nous engage
À nous rappeler quel usage
Nous fîmes du jour qui s’enfuit :
— Aujourd’hui, date fatidique,
Vendredi, treize, nous avons,
Malgré tout ce que nous savons,
Mené le train d’un hérétique.

Nous avons blasphémé Jésus,
Des Dieux le plus incontestable !
Comme un parasite à la table
De quelque monstrueux Crésus,
Nous avons, pour plaire à la brute,
Digne vassale des Démons,
Insulté ce que nous aimons
Et flatté ce qui nous rebute ;

Contristé, servile bourreau,
Le faible qu’à tort on méprise ;
Salué l’énorme bêtise,
La Bêtise au front de taureau ;
Baisé la stupide Matière
Avec grande dévotion,
Et de la putréfaction
Béni la blafarde lumière.

Enfin, nous avons, pour noyer
Le vertige dans le délire,
Nous, prêtre orgueilleux de la Lyre,
Dont la gloire est de déployer
L’ivresse des choses funèbres,
Bu sans soif et mangé sans faim !...
— Vite soufflons la lampe, afin
De nous cacher dans les ténèbres !
avatar
Arya
Admin

Messages : 794
Date d'inscription : 15/07/2015
Age : 21

Voir le profil de l'utilisateur http://dies.forumetoile.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: 2017/06/06 - Les Dures Branches de Yaxche

Message par Arya le Sam 24 Juin - 14:18

En ce jour de l'Inti Raymi, ce 24 juin 2017, plissant les lèvres avec affection, j'écoutais attentivement le Rituel Ancien de Keziah, non sans une certaine ironie entremêlée de fatalisme...

Plus que jamais, les paroles de Souther et de Lev résonnaient avec mon âme, et faisaient inévitablement échos à mon coeur entièrement dévoué à Inti et König.
Plus que jamais, je comprenais les sentences des Nécro-combattants de Moloko, plus que jamais j'entendais celle du père spirituel de Breizhteam. Nous renouvelions les erreurs commises sur Terre, et même pire... Nous étions maudits, jusqu'à la racine, jusqu'à la sève, et bien plus haut, jusqu'à la Lumière.

Comment leur faire comprendre ? Comment leur dire ?
J'avais mal pour le Shaman et le Procureur devant le génocide du peuple troglodyte... L'homme, sur la Bleue, en de nombreuses forêts avait exterminé les loups, les ours et tant d'autres espèces, comme dans l'océan avec les baleines et les requins...

La rage aveugle n'avait rien de bon. Pourtant les codex le disaient, le pêché est irrattrapable. Les nôtres également ?
Il y a longtemps, une autre ère, un Adorateur de Yaxche avait enlevé le Roi. Fallait-il pour cela ostraciser tout un peuple ? Même réduit à l'état de bêtes sauvages ? Que sommes-nous ?
Yaxche veut renouer ses liens avec Inti, ne serons-nous que voile et barrage, ou honneur et sacrement ?

Les Adorateurs ont la rage des Berserkers et doivent être honorés en tant que tels. Par le combat. Par la vaillance. Par le respect et les sacrements.
Le véritable ennemi se cache dans leur sillage et porte la bannière d'un zombie, celle du Mostra, dont les restes continuent aussi aveuglément qu'instinctivement son oeuvre, comme mus par leur nature profonde, comme programmés ainsi. Et ils doivent en être purifiés.
Le chemin est étriqué, bosselé et s'affaisse de jour en jour...

Les véritables traîtres à Inti portent l'insigne et le Masque de la folie du 37. Les briseurs synodiques, Pour certains même ils le savent, mais ils ne se rendent pas compte en revanche qu'ils sont aussi des traîtres à la Rouge.
Comme les moutons de Panurge, ils iront jusqu'au sommet de la montagne. Psychobob les retiendra-t-il par le bras ? König peut-être ? Ou bien Ojal et Souther ? Talos ?...

Yaxche doit être apaisé. Souther n'a pas tort.
Et ce n'est pas un aboutissement. C'est un chemin.

Les Adorateurs doivent être honorés, non pas comme des ennemis, mais comme de vaillants combattants, cherchant la Lumière, et la célébrant de leur sang.

Ils doivent être purifiés aussi... sur le chemin vers Inti, vers la Lumière.
Pour leurs Racines... les nôtres, Enfants de Mars et d'Inti...
avatar
Arya
Admin

Messages : 794
Date d'inscription : 15/07/2015
Age : 21

Voir le profil de l'utilisateur http://dies.forumetoile.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: 2017/06/06 - Les Dures Branches de Yaxche

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum