2017/01/15 - La Mort Froide

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

2017/01/15 - La Mort Froide

Message par Arya le Sam 1 Avr - 16:49

En retrait de la ferveur de la cérémonie de Drakhen au sein du Temple de Melpomène, j'avais très vite remarqué l'absence de Silma et d'Hybryd...
Alors que le Rituel Ancien retenait tous les esprits, je pouvais me retirer sans que personne ne le remarque... direction la zone König.

J'avais fait mon possible pour dissuader Hybryd de ce qu'il s'apprêtait à faire. En vain.
Le mal en lui était profond, pourtant il ne devait rien regretter, chacun avait agi en son âme et conscience. On ne fait jamais rien sans raison; nous sommes tous maîtres de notre destin, de nos choix. Et il pouvait protester autant qu'il le voulait, tant que je porterai le blason des Masques d'Or, mon sort ne sera pas différent du-sien.

Il y a les choses et ce qu'on en fait.
- " Tu n'as rien à expier Hybryd, et tes choix t'appartiennent... Il y a un temps pour tout, et ta force n'est pas une faiblesse, c'est ce que nous en faisons qui compte... Turm s'est sacrifié en connaissance de cause, le plus valeureux adversaire qu'il m'ait été donné de croiser."

Il fallait me préparer à recevoir l'algide fureur du vent-Roi, la détermination du Duc semblait aussi inaltérable que la-mienne. Je souriais.
Je savais que sa faiblesse cachait une force incommensurable, que la douleur que son épouse et lui s'infligeaient était peut-être un mal nécessaire, leur propre cheminement. La noblesse et la pureté du courage de Turm brillaient dans leur regard à tous deux, comme dans celui de tous les Masques d'Or...
J'allais les laisser à leur rendez-vous; du haut de sa sombre Tour, l'iris d'or observait et veillait encore depuis le coeur ensanglanté de ses dignes héritiers...

Je rentrais vite sur ma concession pour effectuer les préparatifs d'usage, dont notamment celui du Rituel de l'Agave. Le sang s'écoulait de ma langue et se répandait sur mes lèvres, tandis qu'une larme m'échappait du coin de l'oeil, cette douleur n'était que tendre prémisse...
J'avais l'habitude d'explorer tous les angles d'études du Chant des Dunes, et je n'avais toujours pas été confrontée à la Mort Froide, et celle qui s'apprêtait à malmener nos concessions et mordre nos peaux n'avait rien de naturel, je la savais porteuse d'expiation, de sacrifice, de noblesse, et d'un courage à nul autre pareil...
J'avais également pris rendez-vous.... Et j'étais prête...

La température commençait à chuter brutalement alors que d'intenses éclairs zébraient le ciel au loin et se rapprochaient à vive allure... "Après vous, très cher Duc"... Déjà ma serre hydroponique montrait des signes de défaillance, et mon Kreator se glaçait d'effroi...
" Que s'effacent les frontières, que s'affinent les contrastes et s'encrent nos mystères...."

La tempête atteignait bientôt son paroxysme, il était temps de lui faire face et de l'affronter.
Immédiatement, je ressentais les griffes glaciales se resserrer sur le métal de mon scaphandre. Ma peau brûlait de froid, la morsure était si acérée, si vorace... si douce. Plus la douleur se faisait intense plus je résistais, plus je sentais la férocité de ma combativité s'exprimer, plus je me sentais forte... Et j'avançais, sans faiblir... à chaque pas, je cherchais un nouveau souffle, mes yeux humides s'asséchaient et se paralysaient...
Péniblement mais sûrement, tel un zombie, j'atteignais le Temple épicentre de l'anomalie climatique... Hybryd gisait là, au sol, inerte...

Je ne cillais pas... Je n'en avais peut-être même pas la force, mais surtout mon coeur était froid et déterminé...
Le Duc avait choisi sa voie, il avait fait son choix, et j'étais là à ses côtés...
La souffrance devenait de plus en plus prégnante, je serrais puissamment mes poings comme la mâchoire... Ma respiration était aussi intense qu'elle traçait par le froid une route de douleur jusque dans mes entrailles... L'air manquait, la glace paraissait se substituer à l'oxygène. Hybryd semblait tenir bon, il respirait toujours en tout cas...
J'avais beau être une Prêtresse de l'Agave, l'épreuve était féroce, enivrante, et j'étais au rendez-vous... je m'étais un genou à terre... "à vos côtés cher Duc."

Le souvenir de Turm était bien présent. Il transpirait de la tempête.
Tant bien que mal je me relevais, et j'ouvrais grands les bras, et tournais... tournais... Et dansais...

- " Ô Turm, comme tous les Melpomènes, tu as été un valeureux adversaire... Le plus noble et courageux qu'il m'ait été donné d'affronter... Et j'espère que ma combativité a fait honneur à ta grandeur comme à celle des Masques d'Or.
Jamais je n'ai faibli, même quand tout le monde baissait les bras, j'étais la première à relever le défi et à ne pas courber l'échine, je suis fière d'avoir confronté ma détermination à un chevalier aussi honorable que toi, aussi honorables que tous les Melpomènes... Et aujourd'hui, regarde, je suis à leurs côtés, aux côtés de la Muse et du Roi, aux côtés de la raison, de l'honneur et de la noblesse, pour faire face, pour me battre contre la folie, la traîtrise et la fourberie...
Ô Turm, plus que jamais, ton sacrifice raisonne dans mon coeur et fait écho à la vaillance... Si le panthéon des héros existait, je sais que tu y aurais ton siège d'or et que tu nous observes... Garde-nous une place, nous serons au rendez-vous....

Maintenant je sais que tu es là... D'antennes en satellites autours des météores, je peux puiser dans ton calice, je peux creuser dans ta mine d'or, et sois au rendez-vous.... et sois au rendez-vous...

Au rendez-vous...."

https://www.youtube.com/watch?v=1CRlpVMEId8


Dernière édition par Arya le Dim 2 Juil - 0:30, édité 26 fois
avatar
Arya
Admin

Messages : 794
Date d'inscription : 15/07/2015
Age : 21

Voir le profil de l'utilisateur http://dies.forumetoile.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: 2017/01/15 - La Mort Froide

Message par Arya le Sam 1 Avr - 16:50

Tisi l'itinérante vivait ses derniers instants, j'avais longtemps attendu ce moment. J'étais prête à renaître des cendres froides...
Plus le froid engourdissait mes membres, plus je tournais, jusqu'à perdre notion de mon corps, et tandis que la fureur de la Mort Froide nous enveloppait, mon esprit chantait...
Pour le Roi, pour Turm, et pour Melpomène...

" ça m'amuse que tu sois ma muse
dis moi si ça t'amuse aussi
ou bien si tu refuses
le fluide ne s'use que si l'on en abuse
et si ça m'use parfois ma muse
tellement ça fuse de toutes parts
d'antennes en satellites
ou pylônes au hasard
je ne regrette pas
mais...

Ne le répète jamais à personne
et surtout garde ça pour nous, alone
les braises incandescentes sont encore
sous la cendre froide
autrement dit : "Sois toujours...
au rendez-vous"

ça m'inspire chaque fois que je respire
ton essence complice, qui goutte à goutte
s'immisce en moi...
que s'éloigne le pire, que s'effacent les frontières
que s'affinent les contrastes et s'encrent nos mystères
les nerfs se changent en air
flottant autour des météores
et la petite musique se glisse
entre les interstices
mais...

Ne le répète jamais à personne
et surtout garde ça pour nous, alone
les braises incandescentes sont encore
sous la cendre froide
autrement dit : "Sois toujours...
au rendez-vous"

ça m'amuse que tu sois ma muse
ça colle des ailes à mes labiales
ôte à mes mots la muselière
impose des lettres capitales

Alors veux tu que je te dise
je prends ce que tu donneras
la pierre est précieuse et magique
maintenant je sais que tu es là
d'antennes en satellites autours des météores
je peux puiser dans ton calice
je peux creuser dans ta mine d'or
et sois au rendez-vous... et sois au rendez-vous...
au rendez-vous."
avatar
Arya
Admin

Messages : 794
Date d'inscription : 15/07/2015
Age : 21

Voir le profil de l'utilisateur http://dies.forumetoile.com

Revenir en haut Aller en bas

L'aspiration de Vajrabhairava

Message par Arya le Sam 1 Avr - 16:52

Alors que la morsure de la Mort Froide desserrait son étreinte, j'apercevais Eleanoare faire irruption dans l'enceinte du Temple... Fébrilement, je lui adressai un sourire. Les stigmates de la fureur du vent-Roi brûlaient encore ma peau et je tâchais malgré tout de faire bonne figure, et de bien rester campée sur mes jambes éprouvées...

Eleanoare se penchait sur le corps d'Hybryd, que déjà les paupières du Duc s'ouvraient doucement. Immédiatement, je détournais les yeux et lui tournais le dos.
Je lui épargnai de croiser mon regard de jade. Je ferai face à celui du farouche guerrier qui était en lui. A notre prochaine rencontre...

- " Tu sais Hybryd, avec tout le respect que j'ai pour Totemkine et le Huitzilopochtli, d'autant que j'ai été son Amenokal, et que ma mère a été sa Boss chez les Pilli et son Imajaghan à Nomades, König n'est pas le Roi des farmeurs, mais le Roi de la Guerre... Et la Rouge est son royaume, et non pas celui de la folie d'un fourbe claudicant jouant à l'apprenti sorcier...
La faiblesse n'a pas sa place dans ses rangs, c'est un luxe auquel tu n'as pas droit."

Je savais que ma mère avait été la Boss de cette famille lorsque Hybryd la rejoignit, et que sans lui et Eleanoare, il n'y aurait probablement aujourd'hui aucun héritier... Tout comme à Kimcass et ses Erinyes, je savais tout ce que le sang qui coulait dans mes veines leur devait...
Chaque pièce sur l'Echiquier a un rôle, et c'est à chacun de choisir de subir ou de tracer sa route face à l'adversité...

- " Tu sais très bien qu'en l'état vous n'aviez aucune chance. Crois-moi, j'étais dans le camp d'en face, je sais ce que je dis... Toi seul pouvais sauver Turm, et tu as fait ce que tu pouvais, ce que tu pensais juste...

Avec Eleanoare, Silma et Alfgard, vous avez porté cette famille sur vos épaules si longtemps... Avec vous, l'esprit de Melpomène a survécu au sein des ZdV jusqu'à aujourd'hui, ne doute pas de ta noblesse... Et ne cède pas à la haine... jamais.
Prend la place qui est la-tienne et que tu mérites sur l'Echiquier, la place que tu as choisie, ton destin t'appartient, tout comme le rôle que tu décideras de prendre... Tout n'est que volonté. Tu as attendu et cultivé si longtemps cet instant, il est aussi à toi... Lève-toi, il ne tient qu'à toi. Vous avez le pouvoir, ne le subissez pas..."

Lui tournant toujours le dos, ne lui adressant pas un regard, je m'apprêtais à quitter le Temple pour rejoindre mon bunker, et procéder aux soins nécessaires...

- " La haine est mauvaise conseillère et une bien mauvaise maîtresse...
Tu dois apaiser König. Par l'honneur. Par la noblesse. Par le devoir. A travers toi, à travers vous, le Roi doit retrouver sa sérénité, sa majestueuse grandeur, et briller de toute sa lumière face aux plus éternelles ténèbres... Le coeur est le calice dans lequel il épanche sa soif, le sang est le nectar des guerriers, Hybryd..."

Je serrais le poing sur la garde de mon épée du Dragon.

- " Nous avons tous le rôle que nous voulons bien nous donner.
Tout comme la Garde Royale doit honorer le Roi et le porter sur sa voie d'or, les sicaires du Procureur ont un devoir. Yaxche doit également être apaisé. La Rouge est malade, la planète est en souffrance.

Le plus important est-il d'y parvenir, ou d'arpenter le chemin sans renoncer ? La réponse, chacun l'a au fond de son coeur et dans les tripes...

Pour être, il faut devenir...
Bauer attend que vous montriez la voie. Alexander MacLockhart est un digne membre du régiment royal. Elvis, tout comme les Blackmonks, sait qui est le Roi, son unique King. La quête du Batôn n'est pas matérielle mais sacrée. Goat a le regard d'Heimdall et le chant de Dionysos, il est un enfant de notre Enfer. Les Prétoriens ne sont pas orphelins, et l'aura de Laufer veille encore et toujours. Souther et la justice sont vôtres... Ojal Panduraga croit en vous...
La Caste du Pilon sait que les 37 sont destinés à la Bubonneuse, tout comme la Faction Purificatrice sait qu'ils sont des fourbes.

Les Adorateurs de Yaxche qui ont investi les sous-sol du palais sont des fanatiques irrécupérables, ils ne sont pas de bons serviteurs pour leur maître créé de toute pièce, ils se sont égarés dans les méandres du temps... Et la Forge Martienne est peut-être bien une abomination, tout comme Naglfar la symbolique d'une apocalypse salvatrice aux relents de jugement et d'ablutions, tous sont des sujets du Roi... Et contrairement à Ohkt et beaucoup, si certains l'ont oublié, il faudra le leur rappeler..."

J'inspirais profondément comme pour essayer de me réchauffer, de libérer mes poumons entravés par le froid.

- " Nous avons tous un devoir. Tu as le-tien, comme vous avez le-vôtre. Comme j'ai le-mien.
Vous pouvez subir, ou tracer la voie que vous voulez prendre... Et si tu veux rester un guerrier, que tu ne veux pas de ce rôle, ce n'est pas non plus celui de l'artilleuse des Masques d'Or, ton épouse, ni le-mien, je ne suis pas ma mère...

Mais n'oublie jamais. Personne ne nous provoque impunément.
"Nemo nos impune lacessit", Hybryd... "Nemo nos impune lacessit"...

L'âme de Kimcass n'est pas complètement damnée, il y a encore du bon en elle...
A toi de te regarder en face, tu peux sauver son âme, König brille dans le noble coeur guerrier des Erinyes, comme dans celui de Lilith et de bien d'autres qui se sont faits abuser...
Vous êtes légions... "Nemo nos impune lacessit", cher Duc..."

Quant à moi, j'avais rendez-vous avec Vajrabhairava, Mictlan caché dans son ombre démoniaque... Chaque épreuve n'avait fait qu'aiguiser mon âme guerrière et nourrir ma détermination...
Navrée par la douleur et plus combattive que jamais, je quittais le Temple d'un pas lent et assuré.
avatar
Arya
Admin

Messages : 794
Date d'inscription : 15/07/2015
Age : 21

Voir le profil de l'utilisateur http://dies.forumetoile.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: 2017/01/15 - La Mort Froide

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum