2015/12/13 - La Parole Sableuse

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

2015/12/13 - La Parole Sableuse

Message par Arya le Mer 23 Déc - 16:38

Le souffle du vent emportait dans l'aube rougeoyante les dernières poussières de la nuit.
Tournoyant sur un monticule fragile, j'écoutais patiemment par son ballet de sables et d'éther l'air insuffler sa sapience aux confins de nos âmes profanes. Tout en m'efforçant de suivre son mouvement et d'épouser quelques audacieuses spirales, je me laissais imprégner. Dans ma quête de savoir, en dépit de la douleur, je cherchais l'harmonie.

De tous les harmattans, la Parole Sableuse possédait le courant le moins agité. Elle ne haussait jamais vraiment la voix, non, tout au plus parfois comme un petit Crachin Granuleux... Mais malgré leur appartenance à la même famille, on ne pouvait les confondre.
Il se formait toujours ce tapis caractéristique. Le vent crépitant nivelait lentement les reliefs, induisant naturellement une variation des repères au cours de la chorégraphie, mais aussi des pas rivalisant les-uns les-autres de légèreté tant inévitablement le sol devenait meuble... Chaque appui trop pesant s'enfonçait inexorablement et compromettait sans discourir toute ressource, laissant s'effiler le courant. Et la mesure s'envoler.

Il fallait également composer avec une anxiété latente. Comme un fond diffus de turpitudes.
Le son sourd produit par la friction entre les particules sableuses conjugué à l'obturation des aérateurs et des filtres attisait sans cesse l'inquiétude. Le Red Wüste semblait prendre vie dans cette râpeuse symphonie d'ocre, et la Rouge s'adresser directement telle une Mère farouche et nourricière à la plaine tourmentée...

Il n'était jamais confortable de s'introduire harmonieusement au cœur de ce dialogue, l'hostilité bien que contenue s'avérait constamment palpable. Pourtant je voulais garder l'esprit clair et lucide, et ainsi je me refusais toujours à m'injecter des doses de C07AA05. Après tout, je n'étais pas là pour une quelconque récolte, mais pour communier, être à l'écoute.
Se concentrer sur le mouvement, sur chaque pas, embrasser la voix par la grâce de la gestuelle, par sa pertinence surtout, était d'une aide indéniable pour surmonter l'appréhension. Et il y avait dans ce murmure de douleur quelque chose d'étonnamment magnétique et malheureusement... familier.

Mon regard se figea sur l'horizon. Je songeais à ces bâtisseurs de nouveau monde que nous étions, et à nos âmes damnées valant bien cet Enfer glacial et corrupteur battu par les vents... La survie avait vraiment quelque chose de respectable ici-bas.
Mes pensées, balayées par la Parole Sableuse, s'égarèrent alors un instant. Je retraçais le chemin qui m'avait menée jusqu'au squat, tel le Chant des Dunes porterait un simple fétu. La Mélancolie de Thorn, la Fatigue Cruciale de Tecpatzin, le Big Quake Breath, la Force du Woukhataa, le Porteur d'Espoir, la Peur des Éventails Funèbres, la Mort Froide, le Souffle de Grave Digger, le Lait de Fer, la Lumière d'Itzamna, le Manducateur, jusqu'à ce Brouillard de Pierres dont m'extirpa MaelochXZ, l'Amenokal de la Tribu des Vents, le Guide de la famille adoptive de ma mère. Ma seconde famille en somme. Comme si en définitive c'était inévitable.

Il fallait m'ancrer. Depuis plus d'un an et demi, je répondais à chaque appel, sans à priori, sans dessein ni arrières-pensées... Simplement. Et j'avais découvert tant de richesses, humaines bien sûr, et tant appris. J'aidais sans véritable but, à part celui de rendre service et d'ouvrir mon esprit.
Et les responsabilités auxquelles je devais désormais m'astreindre étaient si inhérentes à la sagesse, aucune de mes vicissitudes ne pouvait plus m'emporter.
Et pourtant...


Dernière édition par Arya le Dim 18 Juin - 19:52, édité 37 fois
avatar
Arya
Admin

Messages : 703
Date d'inscription : 15/07/2015
Age : 21

Voir le profil de l'utilisateur http://dies.forumetoile.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: 2015/12/13 - La Parole Sableuse

Message par Arya le Mer 23 Déc - 16:39

Le moment était probablement venu.
Il était temps pour Andarielle de prendre la fonction à laquelle elle était prédestinée. Elle l'avait d'ailleurs très bien fait par le passé. J'avais beau être une enfant de la Tribu et avoir trouvé refuge dans la voix d'épines du Chant des Dunes, elle avait bien plus l'âme d'une Nomade, et cela me réconfortait. L'heure pour elle avait sonné.

Je nourrissais toujours malgré moi cet irrépressible désir de liberté. De savoir également. Le genre de quête qui ne peut avoir de fin, qui incessamment vous pousse plus en avant, vers d'inaccessibles univers, continuellement plus dangereux, hostiles mêmes parfois... et néanmoins si enivrants.
Rien jusque-là n'avait pu étouffer cet instinct de survie. Au contraire, il enflait devant l'adversité.

Le grésillement de la Parole Sableuse s'accentuait. Mon esprit se laissait emporter par ses fluctuations.
Ma mère avait enfanté Nemesis et Erinyes, elle en avait fait d'Absurdjedi l'adepte de l'époque, et me voilà avec un Masque 37 entre les mains, mise au pied du mur de ma parenté avec la Tribu des Vents, telle une pupille du Chant des Dunes.
Mon sang bouillonnant de Furie était en conflit avec la sagesse qui avait marqué le Karma de mon ancêtre et qui minutieusement me poussait vers le Maître de Coulée. D'autant que je nourrissais déjà une certaine admiration et un profond respect pour Psychobob. J'étais à des années-lumières d'avoir son talent et sa stature, mais comme lui, j'avais été prise en charge par La Firme, ma mère avait disparu et mon père était inconnu. Et depuis mon intégration à ma nouvelle Team, mon affinité pour la star incontestée du Marsball n'avait fait que croître.
Inconsciemment, je souriais en imaginant que mon affection pour Lilith pouvait venir de là. J'avais été dure avec elle, et elle le méritait sûrement, et j'aurais pu l'être bien plus, mais elle restait ma 'Psychobobette' malgré tout, et même si elle ne me facilitait pas beaucoup la tâche, je m'efforçais de l'épargner.

Erinyes, Nomades, Acidalia. La tempête s'ourdissait sur mon sang. La Casse, LSD. La famille du Big Quake Breath avait aussi considérablement marqué mon esprit au cours de mon itinérance. J'avais besoin de méditer. Et ce n'était finalement pas une mauvaise chose.

Je m'arrachai à mes pensées d'Air, de Feu et de Métal. De Vents, de Forge et de Fusion. Du Chant des Dunes, du 37 et des B.o.s.s... Je faisais face au Bunker de Commandement où se trouvait le squat de mes frères et sœurs, puis malgré mes hésitations je m'avançai d'un pas décidé vers le sas, composai le code et me dirigeai immédiatement vers les quartiers des nouvelles recrues.
Les réveillant tour-à-tour avec une grande délicatesse, j'invitai affectueusement Anuryce, Raiden et Furiosa à me rejoindre à l'extérieur, non sans avoir soigneusement pris le temps avant de leur proposer une Liqueur des Sables.
avatar
Arya
Admin

Messages : 703
Date d'inscription : 15/07/2015
Age : 21

Voir le profil de l'utilisateur http://dies.forumetoile.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: 2015/12/13 - La Parole Sableuse

Message par Arya le Mer 23 Déc - 16:39

Je me tenais debout, le Masque 37 fixé sur mon heaume. Leur tournant le dos, je scrutais par-delà les dunes aussi loin que mon regard pouvait porter. Le jour commençait à s'étendre.

- " La tribu est grande, vous savez... Depuis plus de sept ans qu'elle a émergé des sables, elle a vu passer de nombreux terras. Elle marque profondément tous ceux qui la côtoient, et jusqu'à ce jour très peu l'ont quittée. Et ceux qui l'ont fait en gardent pour la plupart une empreinte indélébile.
Les Nomades peuvent paraître un peu durs et froids au premier abord. Et ils le sont. La Rouge coule dans leurs veines, il ne faut pas s'y méprendre, ils sont des enfants des sables. Mais au-delà de cette surface rêche, ils forment une famille unie par le Chant des Dunes et l'appel du désert, dont j'espère vous saurez vous montrer dignes. "

Je me retournais alors doucement, leur faisant face derrière le masque que je portais désormais. La Parole Sableuse poursuivait sa mélodie oppressante, chaque particule de sable semblait animée d'un désir intense. Elles se frottaient les-unes aux-autres dans un mystérieux et hypnotique rituel de sororité.
La tension était palpable. Comme pour les rassurer tous les trois, ma voix se faisait chaude et souriante.

- " Les harmattans ont tous un lien quasi fusionnel avec le Red Wüste, et parmi eux la Parole Sableuse présente une caractéristique très loin d'être anodine. C'est d'elle à l'origine que vient le Chant des Dunes. Elle est un peu quelque part le héraut des harmattans, mais aussi du désert. Son avertissement est éloquent, et cette classe de vent est notamment très loin d'être clémente avec le matériel et les récoltes.
Je vous déconseille pour autant de vous injecter du C07AA05 dans le but de creuser en toute sérénité. Prenez le temps de vous poser et d'écouter. D'entendre... "

Avec toute la légèreté que pouvait le permettre mon scaphandre, je m'asseyais en tailleur et les invitais à faire de même.

- " J'imagine que vous vous doutez de la raison pour laquelle je vous ai conviés à me rejoindre ici. Je vais reprendre mon pèlerinage, j'ai encore certaines choses personnelles à régler. Malheureusement, je ne peux rester...
Cela fait quelque temps que je vous en avais parlé, ainsi qu'au Conseil et à la tribu, Furiosa était même au courant avant d'intégrer nos rangs. Je tenais néanmoins à mener à bien tous les dossiers que j'avais pris en main, et je tenais aussi à prendre encore un certain recul, à accomplir pleinement mon devoir. Mais il le faut, l'heure pour moi est venue.
Andarielle a longtemps déjà par le passé guidé la tribu, et j'espère que vous serez tous avec elle d'un grand soutien, comme j'espère aussi que vous deviendrez de grands Nomades. "

La veille, la Colossus Camdrone Ocre s'était manifestée. Le Jour du Vent.
Un heureux présage... peut-être pas. Xiuhtecuhtli, lui, le savait probablement.
avatar
Arya
Admin

Messages : 703
Date d'inscription : 15/07/2015
Age : 21

Voir le profil de l'utilisateur http://dies.forumetoile.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: 2015/12/13 - La Parole Sableuse

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum